Chevallier & Laspalès - Les dernières

Vous reprendrez bien quelques sketches

Le théâtre, c’est bien. Les sketches, c’est bien aussi ! On est comme Joséphine Baker : on a deux amours. Oscillant de l’un aux autres, indifféremment, avec le même plaisir, pourvu qu’on en donne au public !

C’est d’ailleurs ce dernier qui dicte notre conduite. Quand on joue une pièce, à la fin, dans les loges ou dehors, il nous dit : « Alors, quand est-ce que vous nous refaites des sketches ? » Quand on vient de jouer notre two men show, les mêmes entonnent : « Oh, il faudrait que vous nous refassiez une bonne pièce !… »

Comme ils ne sont jamais contents mais toujours heureux, on obtempère. Pour cette rentrée de janvier, ce sera le « Music-hall ! » Les sketches ! Mais là aussi, dilemme : faut-y de l’ancien avec quelques nouveautés, de l’inédit et du jamais vu avec quelques déjà réputés, ou un subtil panachage… ? Ah ! Ce public ! On pourrait aussi faire une « relecture » de quelques éléments… ? Sous prétexte que le monde a changé… ? (S’il avait changé, ça se saurait.) On pourrait aussi parler de nous, plus intimement qu’on ne l’a fait jusqu’ici, c’est très à la mode : « Je suis né à Marmande, ma mère était coiffeuse et j’avais un grand oncle qui avait très mauvaise haleine… Mais on rigolait bien à Noël ! »

On pourrait, on pourrait… Oh, et puis… Vous verrez bien. C'est vous qui voyez.

Philippe Chevallier